Expression, expression ....

Publié le par Pucecat

 

En direct du site ... cliquez sur Expression pour en savoir plus

J'aime beaucoup ce site, j'y suis abonnée


[ EXPRESSION ]
« Couper l'herbe sous le pied  »

[ SIGNIFICATION ]
Frustrer quelqu'un d'un avantage attendu en le devançant.
Empêcher quelqu'un de réussir dans une entreprise en le supplantant.

[ ORIGINE ] 
Sauf pour ceux qui fument des choses interdites chez nous, l'herbe, c'est typiquement ce qui tapisse la surface de votre pelouse. Et à moins y que vous y marchiez sur les mains ou que vous vous y rouliez, c'est bien sous vos pieds que cette herbe se trouve.
Alors d'où vient donc cette expression bizarre qui assimile le fait de couper de l'herbe directement sous les pieds (ce qui peut être dangereux) à une forme de frustration, d'empêchement provoqué par une autre personne ?

Pour le savoir, remontons un peu vers le XIVe siècle, deux siècles avant que l'expression apparaisse.
À cette époque, on désignait par 'herbes' les légumes verts et les salades, en fait toutes les plantes dont on consommait les feuilles (les 'racines' désignant les légumes poussant sous terre comme les carottes, et les 'gousses' servant à nommer les légumes à écosser comme les fèves ou les petits pois).

Par extension, ce mot a désigné les légumes en général, d'où des appellations comme le "bouillon aux herbes" pour la soupe de légumes ou le "marché aux herbes".

Ensuite, par métaphore, "l'herbe" a aussi servi à désigner les moyens de subsistance, ce qui a donné naissance à "l'herbe lui manque sous les pieds" pour dire "il manque de moyens d'existence", expression dans laquelle l'herbe a retrouvé sa place normale, sous les pieds et non pas sur les étals.

C'est ensuite probablement par mélange avec "couper les vivres" qui comporte également une notion de privation volontaire, que notre expression est apparue.
Son sens initial qui était quelque chose comme "empêcher quelqu'un de se procurer des moyens de subsistance" s'est élargi à des empêchements plus généraux touchant tous les domaines.

Il a existé quelques variantes de cette locution puisque le verbe 'couper' y a parfois été remplacé par 'faucher' ou 'tondre'.

[ EXEMPLE ]
« La police, quelle que soit sa conviction initiale, a toujours intérêt, dans une enquête bien faite, à démontrer qu'elle a été impartiale et a suivi toutes les pistes possibles. Elle le fait avec d'autant plus de conscience qu'elle sait que la défense s'emploiera à démontrer qu'il y a eu des trous ou des lacunes dans l'information. C'est, en quelque sorte, pour couper l'herbe sous le pied du défenseur qu'elle se livre à toutes ces vérifications, même quand elle est persuadée qu'elles sont inutiles. »
René Floriot - La vérité tient à un fil

Publié dans Mots à maux

Commenter cet article

Tatarinette:0071: 23/09/2011 15:21



Bonjour ma lise


J'aimerais bien le voir en photo ton jardin moi!!!! 


je vois que les travaux avancent, vous avez speedé !!!


Demain une autre balade, car dimanche pluie et en plus chasse..pas envie d'entendre des bruits de tuerie!!


Le ciel est bien bleu en ce premier jour d'automne , c'est super agréable..


Bisous et courage ma lise si tu lis mon com....au boulot!!!


 


Bon après midi automnal



Moustic 22/09/2011 09:36



un exercice difficile , envers une personne de poids ..bises  A++



automne81 21/09/2011 18:27



bonsoir lise


j'y suis passé c'est un site en effet tres interessant !!!


merci du partage


bises et bonne soiree...



Sandisa 19/09/2011 19:12



Un site délicieux !!! comme je les aime ! merci



Tatarinette:0071: 18/09/2011 10:19



Bonjour ma lise


je passais par là...La porte est ouverte, tu dois être dans le jardin...Je dépose des bisous sur la table...!!


Pluie et vent, mais j'aime bien...va savoir pourquoi..


Bon dimanche ma Lise GROS  bisous